DOSSIERDE SPONSORING

DU PROJET ARKA !

 

I- Le projet Arka !

Constructiond’un voilier (1986-1997) nommé Arka !

etvoyages en Arctique (7-8/97) et Antarctique (9/99-8/2000)

 

II- Recherche actuelle :

Recherche d’un financement enéchange de promotion (matériels, accessoires, nourritures ou autres concernantle voilier ou le voyage). Possibilité de  conférence sur laconstruction du bateau et les voyages, d’utilisation de photos, films, visitedu bateau etc…

Leprojet est en fin de parcours , le bateau a été construit en 12 ans, levoyage en Antarctique est sur le retour. Le financement recherché a pour but leremboursement des dettes et l’entretien du bateau.

 

III- Arka ! et les médias

. Prix de la passion sur RTL en 1985 (prix LongJohn) : démarrage de la construction du voilier

. Article dans Voile-magazine d’Octobre 1998 (12pages)

. Article dans Loisirs Nautiques d’août 1999 (9pages)

 

IV-Arka ! et Internet

 Un site Internet a été créé pour suivre et dialoguer avecArka ! www.assural.com/arka Ce site relie Arka! avecune communauté de passionnés de la voile, d’amis, une  école et un centre d’enfants handicapés. Un journal de bord esttransmis par téléphone satellite 1 à 2 fois par semaine et est mis à jour surle site, un échange par messagerie AOL est possible. Des publicités ou desarticles sur les produits sont possibles sur le serveur pour les sponsors.

 

Annexes

. Résumé du projet

.Article de Voile Magazine où est décrit le voilier

.Article de Loisirs Nautiques décrivant la construction du voilier

. Quelques photos de voyages


Résumé du projet

 

A l’âge de 14 ans aprèsavoir lu le livre de J. Raspail « Qui se souvient des hommes » dont lethème aborde le peuple de Patagonie, Didier LAÜT rêvait de construire sonbateau et d’aller vers l’Antarctique. Quelques années plus tard après avoir étélauréat du prix de la passion sur RTL sponsorisé par le whisky Long John(« Aller en Antarctique pour caresser les manchots et rapporter desglaçons , les seuls dignes de rafraîchir le whisky Long John… ») , ilcommença la construction de son bateau.

Le chantier démarra en 1985en bordure de la Seine au sud de Paris, après l’achat d’une coque nue en aluminium.12 années se passèrent avec toujours pour choix l’excellence et non le temps.Soudeur d’alu, fondeur de plomb, peintre, menuisier, ébéniste, plombier,mécanicien, couturier, électricien sont les métiers que durent apprendre Didieret sa compagne Josette dans cette aventure. Après une mise à l’eau à la Seinecérémoniale devant une centaine d’amis et de connaisseurs, le bateau descenditla Seine pour être maté au Havre. Ensuite premier voyage de test les îlesFeroë, le tour de l’Islande et la rencontre de la banquise au nord du Groënlandet retour Reyjavik-Capbreton d’une seule traite. Année suivante mêmedestination puis 1999 année sabbatique le rêve devient réalité, le bateau partpour une année en Antarctique

« Serrer la patte aux manchots… »

comme l’écrit Didier.Septembre Madère, Octobre les îles du Cap vert, Novembre le passage del’équateur, l’île de Trindad et Mar del Plata, Décembre les canaux de Patagonie, Punta-Arenas, Ushuaïa, Janvier-Févrierl’Antarctique et ses bases multi-nationales au milieu des manchots puis leretour via le Brésil Rio et les Antilles, arrivée prévue pour fin Juillet 2000à Capbreton après une escale aux Açores.

 

Ce rêve est partagévirtuellement grâce à un journal de bord périodique diffusé par téléphonesatellite et mis sur un serveur Internet plusieurs fois par semaine : le« hublot cathodique pour rêver avec ceux qui ne rêvent plus ». Lejournal de bord que nous vous invitons à découvrir sur notre site www.assural.com/arka comprend aujourd’hui une cinquantainede page relatant les mésaventures du voyage et les rencontres avec lespopulations humaines ou non.

 

Nous contacter

 

Arka ! peut être jointpar téléphone satellite mais pour des raisons de simplicité, nous joindre par E-mail à l’adresse arka@assural.com